Une Falang* au royaume de la détente

Luang Prabang, première escale au Laos.

* Les Falang au Laos sont les occidentaux, les étrangers.

Tout ici invite à la détente, à être bien.

Le cadre : plaisir des yeux…

Une jolie ville, paisible, avec de belles maisons coloniales, des temples aux mosaïques et peintures colorées, au pied des montagnes et bordée par les rivières Mekong et Nam Khan. Un petit havre de paix,  site protégé de l’Unesco, où il fort agréable de circuler à pied et encore davantage à vélo.

P1090223

 La cuisine : plaisir des papilles…

Cuisine laotienne bien sûr. Ne ratez pas le BBQ « à cuire soi-même », au Lao Lao Garden, au milieu des lianes, de la verdure et des lanternes. C’est encore mieux quand on peut partager la portion extra large. Et aussi succulent que divertissant : le serveur apporte un feu de bois qui crépite dans un grand bol en pierre, il met une sorte de grille en demi sphère par dessus, puis verse le bouillon tout autour du récipient. Les tendres lamelles de poulet et de buffle cuisent sur la sphère à la manière d’une pierrade et l’on ajoute les légumes et un oeuf dans le bouillon (technique de l’oeuf divertissante également !). L’un des meilleurs repas depuis le début de mon périple… Le petit verre de vin rouge se défendait pas mal aussi.
Durant un trek j’ai découvert et apprécié un déjeuner typique où l’on mange directement avec ses mains en faisant des boulettes avec du riz gluant, présenté dans des petits paniers en bambou, tout en mélangeant avec divers plats plus ou moins épicés.
J’ai aussi pu combler mon manque de fromage et de pain avec des toasts croustillants de Vientianiou, un fromage de chèvre doux et crémeux…
La ville offre par ailleurs des boulangeries (avec de délicieux croissants et du bon café !) , des restaurants français, indiens et de super bagels au JoMa café.
Enfin dîner au ‘budget’ imbattable au marché de nuit avec des buffets à 10.000 Kip (1 euro).

photo 5 - Copie photo 4 - Copie

Les activités : plaisir de tous les sens…

Visiter les temples, se promener à vélo dans et autour de LP, se relaxer avec des massages aromatiques à 7 euros de l’heure, admirer à l’aube la procession des moines aux robes saffrans qui se voient offrir leur repas par les habitants, faire un cours de yoga de bon matin en surplombant le Nam Khan, siroter un cocktail à l’Utopia, le bar ‘zen by day, groovy by night’, craquer sur les magnifiques étoles en soie, ombrelles, thés, bijoux en argent et autres tentations du marché de nuit et des boutiques artisanales, visiter les villages Hmong et Khmu lors d’une rando, prendre de la hauteur à dos d’éléphant, se rafraîchir dans les magnifiques chutes de Kuang Si… Le plus beau moment : se faire inviter par un jeune moine de 20 ans à participer à la séance de prière du soir dans le temple de Manorom, en présence de 50 autres moines. Sentiment de plénitude et de privilège, je me faisais toute petite au fond de la salle, en veillant à ne pas tourner mes pieds vers Bouddha. J’ai repéré un ou deux moines du dernier rang qui s’amusaient avec leur téléphone pendant la séance… il y a des polissons comme dans toutes les salles de classe ! Mais il faut dire que les monastères comprennent des enfants de tout âge, les plus jeunes semblant avoir 6-7 ans.  Avec mes 4 journées bien remplies, je n’ai pas eu le temps de visiter les caves de Pak Ou, prendre des cours de cuisine, de massage, de tissage, donner bénévolement des cours d’anglais, visiter le palais royal, le musée ethnique…

Je reviendrai !!

photo 3 - Copie

Luang Prabang en images, c’est aussi :

P1090115 P1090105 P1090121 P1090123 P1090131 P1090193 P1090206 P1090230 P1090295 P1090292 P1090351 P1090409 P1090452 P1090466 P1090476 P1090482

P1090618

Photo de l’affiche pour les cours de yoga à l’Utopia

P1090601 P1090616

P1090493 P1090505 P1090515 P1090527 P1090551 P1090556 P1090566 P1090569 P1090583 P1090589 P1090627 P1090644 P1090648 P1090652 P1090656 P1090658

 

photo 3 photo 4 photo 5

 

 

photo 1 - Copie photo 1

Publicités