Xian et la dynastie des Qin

Tchin Chine !

Dates du séjour : du 24 au 26 avril 2014

Rendons tout d’abord à César ce qui lui appartient, ou plutôt au Routard. Le jeu de mot « Tchin Chine » et la plupart des informations historiques de ce billet sont en effet extraites du Guide du Routard sur la Chine. J’ai souvent du mal à me plonger dans les pages historiques des manuels de voyages mais cette fois je l’ai fait avec envie et curiosité, intriguée par ce pays-continent et cette civilisation millénaire qui m’a surprise chaque jour durant mes trois grosses semaines de découvertes de la Chine.

Alors plongeons-nous dans un peu d’Histoire… Saviez-vous par exemple que l’armée de terre de Xian et la Grande Muraille, les deux sites touristiques les plus importants du pays, émanent tous les deux du premier empereur de Chine ?

La dynastie des Qin (se prononce « Tchin », 221-207 av J.-C) aurait donné son nom à l’empire qui sera la Chine. Yin Zeng, roi de Qin décide en 231 av J.-C. de conquérir les royaumes qui jouxtent le sien. Il y parvient et devient le premier empereur de Chine. Après 20 ans de luttes et de divisions, le premier empereur réussit ainsi à imposer l’unité territoriale et met en oeuvre des réformes politiques, sociales et culturelles dont l’unification de l’écriture, des lois, poids, mesures et essieux des chars. Dans l’espoir de protéger son royaume des incursions turco-mongoles venues du Nord, il réunit différents tronçons de murailles préexistant. En 215 av J.-C est créée la Grande Muraille. Mégalo, il voulait un tombeau grandiose… C’est ce qui a été révélé en 1974 par un paysan qui creusait son puits et qui a découvert les premiers vestiges d’un archer de la désormais légendaire armée de terracotta. Ce paysan a obtenu à l’époque 10 yuan du gouvernement et aujourd’hui, à l’âge de 80 ans, il signe et dédicace les livres du musée…

A ce jour, près de 1000 statues ont été découvertes dans la fosse nº1 qui en renfermerait 5000 supplémentaires. Elles mesurent de 1,75 à 1,96 m et frappent par leur grande taille et leur faciès expressif, chaque guerrier ayant un visage différent. Le site archéologique est immense : une surface de 230 m de long et 62 m de large, 11 tranchées de soldats ordonnés par rangs de quatre et regardant l’Est barbare… J’ai juste regretté de l’avoir visité au pas de course, dépendant d’un groupe de touristes.

P1160575 P1160569 P1160568 P1160587 P1160576 P1160578 P1160577 P1160616 P1160649 P1160651 P1160678 P1160692 P1160701 P1160711 P1160713 P1160716 P1160721 P1160724 P1160732 P1160742Ceci dit, j’ai rencontré dans ce groupe pas mal de voyageurs muy simpaticos, comme Pedro et Tuli, deux compères espagnols qui m’ont fait rire toute la journée même si je comprenais un mot sur deux tellement ils parlaient vite et Markus, un Allemand qui avait pris quelques jours de vacances à la suite d’un déplacement professionnel. J’ai eu d’ailleurs le plaisir de retrouver Pedro et Markus à Pékin lors de ma dernière semaine en Chine. Deux quartiers à ne pas manquer à Xian : le quartier musulman avec ses mille et unes saveurs et sa belle mosquée, ainsi que le quartier des antiquaires près de l’enceinte Sud, où des artistes et artisans présentent leurs belles oeuvres sur papier de riz, des éventails de toute beauté (bonne fête maman !), des pinceaux de peinture anciens, des calligraphies… un régal pour les yeux, dans une ambiance d’étals et d’échoppes qui me plaisait beaucoup.

P1160428 P1160433 P1160442 P1160454 P1160459 P1160478 P1160489 P1160497 P1160509 P1160511 P1160521 P1160522 P1160525 P1160528 P1160529 P1160532 P1160535 P1160538 P1160540P1160749 P1160757 P1160760 P1160769 P1160771 P1160780 P1160787 P1160794 P1160795 P1160797 P1160798 P1160799 P1160801 P1160804 P1160806 P1160808 P1160818 P1160856 P1160860 P1160869 P1160884

P1160890 P1160988 P1160998 P1160991

P1160992 P1160994Un autre musée bien moins connu et bien moins fréquenté (très appréciable !) m’a également beaucoup plu : le tombeau de l’empereur Jengdi. Le musée est très bien mis en scène tout en respectant les fouilles qui perdurent et perdureront durant des décennies tant il y a encore à découvrir. Le musée enterré Han Yangling permet en effet d’observer via une paroi de verre 10 des 81 fosses et mausolée de Han Yangling, dernière demeure de Hingdi, quatrième empereur de la dynastie Han (157-141 av J.-C.). Les 1500 figurines d’animaux domestiques dans l’une des fosses ne m’ont pas laissée indifférente. Là encore, la découverte est récente et surprenante : le site a été révélé en 1990 par un ouvrier travaillant à la construction de l’autoroute vers l’aéroport… Il semble que cette région chinoise réserve encore bien des surprises et merveilles archéologiques. Encore des décennies de découvertes à venir ! Il faudra que je revienne lors de ma retraite… Je ferai un crochet depuis Luang Prabang !

P1160895 P1160915 P1160919 P1160925 P1160946 P1160951 P1160966 P1160970 P1160975

Publicités